Blog: hitch payant

A cet homme, croise dans un bar un samedi jour.

A cet homme, croise dans un bar un samedi jour.

L’alcool de tristesse dans ses yeux.

Mes larmes dans la voix, au cou et sous ses lunettes embuees, il montre le courrier d’une Prefecture lui indiquant qu’il a trente journees pour quitter le sol francais. Son pays, il ne pourra jamais y retourner. Dans le pays, bien et cela l’attends c’est la prison. Une bri?ve cellule humide, un rayon de soleil qui s’invite regulii?rement, la-haut, et qui vient chatouiller les barreaux d’la petite fenetre. Petite fenetre qui de moment en a autre, accueille votre visage desole, le regard au loin. Nastavi sa čitanjem